Comment le choix d’une typographie peut jouer sur l’impact d’un message ?

construction création typographie

Inventée avec l’imprimerie au XVe siècle, la typographie s’est fortement développée et diversifiée avec les progrès techniques et l’avènement du numérique.

Support visuel autant que textuel, la typographie joue un rôle non négligeable dans la perception d’un message et peut réellement agir sur son impact.

SAMBA vous fait découvrir plus en détails l’art de la typographie, son potentiel en communication et quelques pistes pour bien choisir une typographie.

Quelques faits à connaître à propos de la typographie

Afin de mieux comprendre tous les enjeux de la typographie en communication et les critères qui guident son choix, voici quelques éléments à connaître à propos de cet art.

Comment est créée une typographie ?

Le point de départ d’une nouvelle typographie est toujours le même : le besoin de créer un design de lettres qui n’existe pas encore, afin de répondre aux besoins d’un projet spécifique. Les lettres et symboles de cette nouvelle typographie seront donc, de fait, créés avec un certain nombre de contraintes (style, univers, forme, taille, lisibilité…) dictées par le projet en question : on n’écrit pas le texte d’un roman policier de la même façon que le titre d’un livre pour enfant.

C’est ce contexte de création qui explique que les typographies, quelles qu’elles soient, ont une connotation. Il y a, par exemple, des polices qui rappelleront l’univers du végétal quand d’autres feront tout de suite penser à un contexte industriel, certaines font sérieuses quand d’autres ont l’air ludique, etc.

Les classifications de typographies

Si les typographies sont connotées, elles sont aussi très nombreuses, raison pour laquelle il est apparu très tôt qu’une classification était nécessaire. C’est donc en 1921 que l’on commence à classer les typographies et qu’est mise au point la classification Thibaudeau, complétée en 1962 par la classification Atypl.

Cette classification des typographies comprend quatre grandes familles :

  • Typographies Elzévirs : reconnaissables à leur empattement triangulaire, aspect artisanal
  • Typographie Didots : leur empattement est filiforme, l’aspect plus fin et raffiné
  • Typographies Egyptiennes : avec un empattement carré et un aspect robuste
  • Typographies Antiques : reconnaissables à l’absence d’empattement, l’aspect est traditionnel

Le Codex 80 et les typographies subjectives

En 1979, J. Alessandrini publie son Codex 80, une classification typographique qui propose de nombreux nouveaux critères de classement dont certains sont très utiles en communication.

L’intérêt majeur de cette classification réside dans la « liste des considérations formelles subjectives » de chaque typographie, qui s’éloigne de l’approche strictement technique classique (à empattement carré, à empattement ceci ou cela) pour proposer des critères subjectifs qui font directement appel à l’expérience mentale que l’on fait d’une typographie. Il est donc désormais possible de dire d’une typographie qu’elle est sévère, tranchée, dramatisante, laborieuse, monotone, etc.

typographie fonderie caractère plomb imprimerie

Quel impact en communication ?

Vous l’aurez compris, la typographie est bien plus qu’un simple outil fonctionnel. D’après R. Bringhurst, poète, typographe et éditeur américain, auteur notamment de The Elements of Typographic Styles, « La typographie est au texte ce que le musicien est à la partition et le metteur en scène à la pièce. Sa fonction première est d’interpréter et d’exprimer le texte dans une forme traduisant son ton, sa structure logique, son importance et son rythme ».

En d’autres termes, la typographie est autant le vecteur d’un message qu’une partie de celui-ci, raison pour laquelle il est si compliqué de choisir une typographie pour son projet !
La typographie est un élément essentiel pour une identité graphique et visuelle marquante et réussie, et n’est pas simplement une question technique ou purement esthétique.
Puisqu’elle transporte, elle aussi, votre message, elle doit être adaptée à la voix de votre projet et aux destinataires de votre message.

W. Kunz, un graphiste suisse, affirme quant à lui que « la fonction est importante sur le plan de l’intellect mais la forme est importante sur le plan des émotions », une autre manière de dire que la typographie est bien le vecteur à la fois d’un message textuel et d’un message subjectif, qui ne se comprend pas par les mots mais bien par les émotions.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le choix d’une typographie pour votre identité visuelle, votre site web ou votre communication de manière globale doit être le fruit d’une vraie réflexion pour lui permettre de dévoiler son plein potentiel.

Comment choisir la bonne typographie pour son projet ?

Faire le bon choix typographique peut s’avérer être un exercice périlleux tant les critères à prendre en compte sont nombreux et subtils. Voici quelques bases pour trouver la typo qu’il vous faut :

  • Il convient, en premier lieu, de savoir exactement à qui vous vous adressez : vous devez avoir défini votre cible précisément pour pouvoir choisir ou créer une typographie qui lui convient.
  • Il est par ailleurs préférable d’avoir une bonne connaissance des règles du graphisme (symbolique des couleurs, règles concernant la hiérarchie des polices, mise en page, etc.) pour vous assurer d’avoir un rendu harmonieux.
  • Enfin, assurez-vous de la lisibilité de votre typographie ! Faites des essais sur plusieurs formats afin d’être sûr que le rendu vous convient toujours et que votre texte est parfaitement lisible.

Plus complexe qu’on ne l’imagine au premier abord, le choix d’une typographie adaptée à votre projet est pourtant au moins aussi important que le tracé de votre logo, et nécessite, lui aussi de connaître quelques règles et bonnes pratiques.

Confier la création de votre identité visuelle à une agence de communication globale comme SAMBA est idéal pour tirer parti de tout le potentiel communicant d’une typographie et augmenter vos chances de toucher les bonnes personnes avec votre message.